Justice et Vérité pour les familles

 

Cela devait arriver …

 

« Le pape dans l’enfer des raccourcis médiatiques »

https://fr.aleteia.org/2018/04/06/le-pape-francois-dans-lenfer-des-raccourcis-mediatiques/?utm_campaign=NL_fr&utm_source=daily_newsletter&utm_medium=mail&utm_content=NL_fr

 

Faut-il s’en étonner ? Le pape parle, parle, parle … Il semble que son premier souci soit d’occuper le terrain médiatique. On pourrait dire « d’être dans le vent ». C’est réussi. Sauf qu’à force de surfer sur la vague médiatique sans plus de réflexion,  il dit tout et son contraire. Comment voulez-vous vous y retrouver ? On ne peut s’étonner que le Pape vienne de se faire prendre à la confusion de son propre discours.

 

Il semble que désormais l’Église étant devenue celle du monde, le Pape ait fait appel à des communicants, certainement bon professionnels dans ce registre, mais qui en terme de foi ne connaissent pas grand-chose. On peut supposer que si leur but est de faire du Pape une vedette, ils n’ont pas été payés pour rien, c’est réussi. Mais est-ce le rôle du Pape dans une Eglise porteuse de tant de souffrances ? Secouée par des scandales qui sortent de partout, des scandales financiers, de mœurs et de pédophilie jusqu’au Vatican,  de dérives sectaires, de communautés scandaleuses.  Que de victimes !!! Délibérément écrasées pour ne pas gêner la communication flatteuse d’une Église « en marche » ? D’une façade, une image, qui se montre au service du monde, des immigrés, et de tous les malheureux de la planète. En paroles et en images en tous cas…

 

Des paroles, des discours, des images … Avec de plus en plus de « mousse » et d’enfumage pour camoufler les écuries d’Augias, rattrapées … Par les médias !   L’Église du monde, ne craint rien, elle est dans la toute puissance assurée par la banque du Vatican. Que valent les victimes sur la balance des marchands dans le temple ? Juste de quoi leur jeter de la poudre de perlimpinpin…

Voir La mystification de l’épiscopat

 

Le Pape parle mais n’entend pas. L’épiscopat parle autant mais est aussi sourd. La communication est au pilotage de la médiatisation. Les théologiens au placard. C’est l’ère de la religion « dans le vent », celle de la cacophonie, du supermarché du bien-être. Tous les verbeux du nombril se bousculent avec leurs dernières trouvailles de « développement personnel » – une pléthore ! – dont le premier bienfait est pour  leurs comptes en banque.

Dans ce cadre là, de saines lectures sont proposées :

« A la table du Pape » aux éditions Bayard      

https://e-bayard-jeunesse.com/a-la-table-du-pape-francois.html

 

 « Les histoires et les recettes du Pape François pour donner du goût à la vie. Peu de gens savent que le pape François est diplômé en chimie alimentaire et que la nourriture et la cuisine ont toujours tenu une place de choix dans sa vie. Ce livre propose quarante recettes simples et bonnes qui ont jalonné le parcours de Jorge Mario Bergoglio, de son enfance à Buenos Aires dans une famille d’immigrés italiens à sa mission de successeur de Pierre. Dans ce récit original, écrit par l’un de ses plus grands biographes à partir de rencontres, on découvre François sous un nouveau jour pour qui la nourriture est synonyme de partage, d’accueil et de joie. »

 

Si vous cherchez des nourritures spirituelles, allez voir les sources que sont les Pères de l’Église, les saints de toutes les époques et les grands mystiques. Les encycliques de nombreux papes font encore références pour garder le cap : l’Évangile du Christ qui nous dit en vérité  « Celui qui veut être mon disciple qu’il prenne sa Croix et qu’il me suive…». Nous pouvons comprendre lorsqu’on sait le poids d’amour, de joies mais aussi de souffrances d’une vie et sa valeur aux yeux de Dieu.  Restons dans la barque de Pierre, celle de l’Amour qui demeure à jamais. Ne nous laissons pas séduire par les lumières éphémères du Titanic, nous savons comment il finit …