Justice et Vérité pour les familles

.

Cette rubrique se veut un petit vade mecum pour répondre aux questions que vous nous posez.

.

– Un membre de notre famille est touché par le psycho-spirituel. Nous ne pouvons plus dialoguer. Le scandale de la pédophilie nous a choqués. Où est passée l’autorité qui protège et qui sanctionne ? Seules les demandes d’argent sont au rendez-vous. Nous avons décidé de ne plus y répondre. Que pouvons- nous faire ?! Catholiques pratiquants, nous ne savons plus…

Nous comprenons votre désarroi qui rejoint celui de bien des cathos. Nous ne pouvons pas vous donner de conseil mais nous pouvons vous dire notre décision. Nos enfants sont prisonniers des manipulations mentales que nous dénonçons.  C’est leur devenir pour ne pas dire leur vie qui est en jeu.  L’autorité épiscopale nous méprise et nous rejette. Depuis des générations, nos familles ont généreusement répondu aux besoins financiers de l’Eglise. Désormais, nous ne donnons plus d’argent. Nous réservons notre argent aux monastères et aux prêtres, qui nous aident par leur prière et dont la fidélité à l’Evangile est sans faille.

.

– Nous ne sommes pas charismatiques. Notre enfant a été manipulée dans un monastère où nous le laissions aller en toute confiance. Sans que nous nous en doutions, il a été orienté vers une communauté charismatique. La foi qu’il a maintenant n’est plus la nôtre, nous ne comprenons rien à ses discours de blessures et guérison mais nous en subissons les dégâts. Nous n’avons pas été assez vigilants parce que nous faisions confiance à l’Eglise. Nous avons été trompés.

Beaucoup de monastères et de couvents ont été infestés par le psycho-spirituel. Ce qui est stupéfiant lorsqu’on connait la richesse intellectuelle et spirituelle des grands ordres, leur histoire souvent millénaire et le misérabilisme du psycho-spirituel. Il  faut croire que la séduction des théoriciens de cette religiosité,  a balayé la rigueur et la raison d’une vraie spiritualité. Et puis, combien de couvents ont voulu avoir l’image de religieux  « branchés » surtout auprès des jeunes. Que ne ferait-on pas pour être « ouvert », « dans le vent » ? La séduction prime la raison.

.

– Nous avons une fille qui a passé dix ans dans une communauté charismatique à travailler pour cette communauté. En père de famille responsable, je me suis inquiété de l’absence de cotisations sociales. Elle m’a répondu «  le Seigneur va revenir bientôt, pourquoi se préoccuper de ces choses » et «  de toutes façons, l’Etat ne pourra pas payer les retraites ». Ces arguments faisaient partie du lavage de cerveau.

Comment se fait-il qu’une telle exploitation ait pu se faire dans l’Eglise ?

 .

C’est la question que se pose tous les parents. Comment l’Eglise a-t-elle couvert ces actes  hors la loi, puisque ces jeunes en entrant dans ces communautés ont perdu leurs droits de citoyen ? C’est du communautarisme. Beaucoup d’ex-communautaires demandent actuellement leur dû. Attendons de voir si justice leur est rendue.

.