Justice et Vérité pour les familles

 

 

.

Votre enfant, votre conjoint,votre frère …a profondément changé avec ses proches . Et vous êtes déstabilisé parce que :

 

  • les changements observables ne vont pas vers une plus grande maturité
  • ils vous excluent
  • ils ne peuvent jamais être explicités, questionnés …

 

.

 

SON COMPORTEMENT

 

  • il était affectueux, attentionné                                                       – il évite les contacts physiques et oublie les fêtes
  • il était spontané, bavard                                                                 – il reste figé, observateur, distant
  • il était curieux, créatif                                                                    – il est indifférent, désintéressé
  • il était droit, honnête                                                                      – il dissimule, ment

 

.

 

SON DISCOURS

 

  • sa voix s’est modifiée, elle est plus neutre, plus normalisée, plus anonyme
  • son langage est différent, il n’a plus sa vocation première d’outil de communication
    il est plein de sous-entendus et utilise un vocabulaire nouveau
    il a perdu sa spécificité familiale (les surnoms, les jeux de mots propres à la famille)
  • son contenu est déroutant : de nouveaux thèmes envahissants et mal définis, sans références solides le constituent (les « blessures », les « guérisons », « discerner »…) et la question de Dieu devient obsessionnelle, douloureuse .
  • ses silences nombreux surprennent (il ne prend plus vraiment part aux conversations,
    au téléphone il y a de nombreux blancs, en famille il part souvent s’isoler dans sa chambre )

 

.

SA VIE

 

  • elle était ouverte                                                                           – elle est de plus en plus opaque, cloisonnée
  • elle était concrète                                                                         – elle s’éloigne du principe de réalité
  • elle était riche                                                                               – elle est enfermante, exclusive
  • vous y aviez une place juste                                                         – vous en êtes exclu

 

.

Votre première réaction, assurée que vous étiez par la qualité de votre relation, a été de lui faire part de vos observations mais vous avez été déconcerté par sa réponse :

 

  • soit une banalisation (« mais c’est normal,tout le monde ment ! »)
  • soit une négation de votre analyse (« n’importe quoi, mais qu’est-ce que tu vas chercher ? »)
  • soit un renvoi brutal de la problématique (« tu n’as qu’à te remettre en question, pour comprendre … »)
  • soit le silence

.

L’échange n’est plus possible … et vous restez désemparé avec vos nombreuses questions … qui peu à peu se muent en inquiétudes auxquelles s’ajoutent bien entendu une profonde souffrance et une grande solitude (qui peut partager ce type de questions basées sur des observations difficiles à objectiver et quasi invisibles pour les « extérieurs »?)

.