Justice et Vérité pour les familles

 .

« Le Père Raniero Cantalamessa prédicateur de la maison pontificale prêche les méditations du carême. »

.

La troisième méditation du 24 mars 2017, est diffusée sur le site de Radio  Vatican :

http://fr.radiovaticana.va/news/2017/03/24/troisi%C3%A8me_m%C3%A9ditation_de_car%C3%AAme_

du_p%C3%A8re_cantalamessa/1300835

.

Reprise sur le site de Zenit :

https://fr.zenit.org/articles/le-christianisme-nest-pas-fait-pour-augmenter-la-peur-de-la-mort-mais-pour-lenlever/

 .

Elle  donne dès les premières lignes,  une information intéressante :

 .

« 1. L’Esprit Saint dans le mystère pascal du Christ »

(…) «  Dès que le programme de ces méditations de carême a été rendu public, dans un entretien pour L’Osservatore Romano, on (sic) m’a été demandé : « Combien d’espace accorderez-vous à l’actualité ? » J’ai répondu : si l’on entend par « actualité » la référence à des situations ou des événements en cours, je crains qu’il y ait bien peu d’actuel dans mes prochaines prédications de carême. Mais, à mon avis, « actuel » ne renvoie pas seulement à « ce qui est en cours » et n’est pas synonyme de « récent ». Les choses les plus « actuelles » sont les choses éternelles, c’est-à-dire celles qui touchent les personnes au plus profond de leur existence, dans leur intimité, à toute époque ou culture. (…) Qu’y-a-t-il de plus important et d’actuel pour le croyant, je dirais même pour tout homme et toute femme, que de savoir si la vie a un sens ou pas, si la mort est la fin de tout ou, au contraire, le début de la vraie vie ? Il se trouve que le mystère pascal de la mort et de la résurrection du Christ est la seule réponse à ces problèmes. … »

.

Nous pensons que cette « mise au point » du Père Cantalamessa en mérite une autre. Nous reprenons donc la plume.

 .

Déni, provocation ?

.

En tous cas, c’est irrecevable. On craint à dire le ressenti violent de toute puissance à la lecture de ces paroles.

.

Le Père Cantalamessa ne connait-il pas  mieux que quiconque « l’actualité » qui secoue l’Eglise : pédophilie, manipulations mentales,  dérives sectaires, scandales financiers ? Pour le prédicateur Cantalamessa (pardonnez-nous de ne pouvoir écrire « Père »), les victimes n’existent pas. Même pas des objets. RIEN. Ce grand homme préfère voir l’essentiel :

.

« Les choses les plus « actuelles » sont les choses éternelles »

Avec une réponse pour le reste :

.

«  Il se trouve que le mystère pascal de la mort et de la résurrection du Christ est la seule réponse à ces problèmes. … »

Aux prédications de carême du Vatican, nous préférons bien simplement les textes évangéliques dont celui de St Matthieu, bien concret sur le jugement dernier :

Chapitre 25 versets 40 :

.

« …Je vous le dis en vérité, toutes les fois que vous avez fait ces choses à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous les avez faites. »

.

Le prédicateur Cantalamessa qui parle de l’éternité si légèrement,  semble oublier qu’il faut que la porte s’ouvre pour y entrer.

 .

Mais qui est le Père Cantalamessa ?

.

Un article de Libération en dévoile un visage :

.

ENQUETE

.

Apostoliquement incorrect

.

Par Giovanni Maria BELLU — 29 mai 2010 à 00 :00

.

«  Le prédicateur du Vatican a comparé les dénonciations des pédophiles aux persécutions des juifs, provoquant un tollé. En 2004, le père Cantalamessa avait aussi donné sa bénédiction au Sentier sacré, une secte jugée en Italie. Enquête. »

.

« Le père Raniero Cantalamessa (2) est devenu une célébrité mondiale : le 2 avril, en présence du pape, il a comparé «l’attaque concentrique et violente» infligée à l’Eglise, suite à l’affaire des prêtres pédophiles, aux «aspects les plus honteux de l’antisémitisme».

.

Cette gaffe a suscité l’indignation du monde juif – «un rapprochement indigne», a protesté Marvin Hier, rabbin du Centre Wiesenthal – et le Vatican a immédiatement pris ses distances. Pour finir, le père Cantalamessa (…) a courbé la tête et s’est excusé auprès de tout le monde : auprès des victimes de la pédophilie, et auprès des juifs.

.

En revanche, il ne s’est pas encore excusé auprès des victimes de la «méthode Arkeon», un ensemble de rituels sinistres pratiqués par «Sacred Path» (Sentier sacré), une «psychosecte» qui, depuis la mi-mars, est jugée pour une longue série de délits, allant de l’association de malfaiteurs aux mauvais traitements sur mineurs. Pendant des années, le père Cantalamessa en a été l’un des sponsors les plus autorisés…. »

.

 

Lire l’article complet dans Libération, du 29 mai 2010 :

http://www.liberation.fr/planete/2010/05/29/apostoliquement-incorrect_655152

 .

Que conclure ?

.

Lorsqu’on apprend par le livre « Charismatiques, une église dans l’Eglise », édité aux éditions Golias,  que le P. Cantalamessa est le « chef d’orchestre » de la nouvelle évangélisation,  Cela défie  l’entendement, comprenne qui pourra…

.