Justice et Vérité pour les familles

 

 

Dans notre Eglise, on constate que ce n’est pas le mal qui dérange, c’est qu’il se sache. Les scandales médiatiques des dérives sectaires que nous dénonçons, ont secoué l’épiscopat. Dos au mur, il réagit habituellement en annonçant l’ouverture d’un lieu d’écoute – encore un – pour donner à croire que les victimes sont prises en compte. Quelques naïfs s’y font encore prendre. Pour la plupart des personnes, la stratégie est éventée depuis longtemps.

.

Pour vous donner une petite idée de la mystification des réponses épiscopales, voir trois articles de Golias :

.

http://golias-news.fr/article5860.html

http://golias-news.fr/article5923.html

http://golias-news.fr/article6017.html

.

La stratégie de l’épiscopat, qui se veut habile, consiste à séparer la doctrine déviante des victimes qu’elle génère. Cela revient à changer le goût du poison pour mieux renier les personnes empoisonnées. Pour cela, on donne à  croire qu’on découvre ces dérives doctrinales dans l’Eglise et on annonce, à grands renforts médiatiques bien orchestrés, les « nouveaux » moyens mis en place, qui datent des vieilles lunes. L’Eglise a de bons communicants, des médias « bienveillants », aux techniques bien rôdées, capables de faire « mousser » ces annonces. On parachève en mettant en pleine lumière la nomination de doctes « personnalités » chargées de mettre droite la doctrine tordue. Hormis que quelques recherches suffisent à retrouver ces « personnalités » dans les réseaux des gourous. Si cela « chauffe » de trop, on peut aller jusqu’à jeter en pâture un doctrinaire déviant, un fondateur sulfureux, encensés pourtant depuis des années. Pas d’état d’âme. Ouf ! Les boucs émissaires cloués au pilori, on le jure maintenant tout ira bien. Ce tour de passe-passe bien  joué dans l’enfumage qui va avec, permet d’éluder la seule réalité qui fait trembler l’épiscopat : les victimes.

Jusqu’au prochain scandale…

.

Selon l’expérience des  parents,  la situation peut se résumer ainsi :

 

– L’épiscopat « écoute » les victimes.

– Les gourous continuent en toute tranquillité.

– Les jeunes se font prendre par centaines.

– Les familles subissent ce désastre.

– Les médias s’en mêlent, les scandales sont inévitables

– L’épiscopat met en place la stratégie éculée qui a fait ses preuves

– Les apparences sont sauvegardées

– On continue …

Et le cycle infernal se reproduit.

.

Une situation verrouillée, monstrueuse, scandaleuse, qui est et sera de plus en plus difficile à tenir.

.