Justice et Vérité pour les familles

.

Nous avons lu avec attention l’article paru  dans La Croix :

« L’emprise mentale en procès »

Christine Legrand, le 24/02/2017 à 0h00
Mis à jour le 01/03/2017 à 20h01

.

« Le procès d’une kinésithérapeute jugée pour abus de faiblesse a permis de révéler l’ampleur des dégâts de « l’emprise sectaire » et la difficulté de s’en sortir. »

.

http://www.la-croix.com/Journal/Lemprise-mentale-proces-2017-02-23-1100827123

.

Le journal officiel de l’Eglise, répercute avec justesse le procès d’une redoutable manipulatrice qui met sous emprise des personnes par de faux souvenirs induits. Mais qu’en est-il dans  l’Eglise où les victimes des mêmes causes et avec les mêmes conséquences dénoncées dans cet article, sont courageusement « oubliées » ?  Des « oublis » que nous ne pouvons laisser passer  et  qu’il est de notre devoir de combler :

.

La Croix dit : « C’est un étrange procès qui s’est déroulé cette semaine (…). Celui de Marie-Catherine Phanekham, kinésithérapeute et coach, accusée d’avoir implanté chez ses patients de « faux souvenirs » d’abus sexuels pour les couper de leurs familles et leur soutirer de l’argent. »

Nous ajoutons : c’est aussi un étrange article. Nous n’avons pas souvenir que ce même journal ait évoqué aussi clairement les « gourous » des communautés charismatiques qui, avec les mêmes activités, et les même dégâts sévissent dans l’Eglise catholique. 

.

La Croix dit : « Ce procès rare en France (…) se distingue aussi par le profil de ses victimes, la plupart issues de milieux socioprofessionnels privilégiés. »

Nous ajoutons : dans l’Eglise, il en va de même. Ce sont les jeunes et les personnes de milieux favorisés qui sont ciblées. Les « gourous » visent les personnes qui ont du potentiel financier, intellectuel et relationnel.

.

La Croix dit : « D’ex-patientes (…) ont témoigné à la barre être littéralement tombées sous l’emprise d’une femme qu’elles étaient venues consulter sur le conseil de parents ou d’amis. »

Nous ajoutons : c’est bien plus grave dans l’Eglise parce qu’il n’y a pas qu’un manipulateur mais où ils sont  devenus légions  avec des méthodes et des lieux organisés de recrutement : session de guérison, de relecture de vie, session agapè, rassemblements charismatiques, rassemblements de jeunes, etc. L’ampleur de ce phénomène permet de dire qu’il est institutionnalisé.

.

La Croix dit : « La thérapeute faisait remonter (…) de « faux souvenirs » prétendument enfouis, notamment d’incestes. (…) La kinésithérapeute les poussait à rompre avec leurs proches, de façon souvent très violente. « Elle m’a demandé de les pulvériser. » « Elle m’a dit qu’il fallait que je le détruise avant qu’il ne me détruise. » Les plaignantes parlent de « lavage de cerveau » et de « mise en état de soumission ».

Nous ajoutons : de nombreuses familles ont saisi l’épiscopat pour les mêmes faits conséquents aux mêmes causes. Sans autre effet que le rejet et la discrimination des parents.

.

La Croix dit : « Elles relatent aussi la façon dont elle leur a soutiré de l’argent… »

Nous ajoutons : Il suffit de voir l’empire immobilier et financier de ces communautés charismatiques catholiques déviantes pour savoir qu’elles ne sévissent pas gratis.

.

La Croix dit : Si les plaignantes ont réussi à se défaire de ce lien mortifère, elles en ont gardé de lourds traumatismes…. »

Nous ajoutons : Pour voir les dégâts humains faits dans l’Eglise, il suffit de chercher sur le net pour trouver les articles et parutions  qui les dénoncent dont, entre autres,  le  « le Livre Noir de l’emprise psycho-spirituelle » édité par le CCMM. 

.

La Croix dit : « Ce sont ses parents qui sont venus témoigner à la barre du « changement profond » de leur fille après sa « rencontre » avec la thérapeute (…)  Depuis, les ponts sont coupés … »

Nous ajoutons : Depuis quinze ans des parents témoignent, auprès des responsables ecclésiaux, dans les médias. Ils dénoncent cette horreur : au nom de Dieu, dans l’Eglise, leurs enfants  sont amenés à les rejeter, à subir des exorcismes sauvages pour couper les liens avec leurs ancêtres, leur histoire est falsifiée selon les besoin du « gourou » , ils ne savent plus qui ils sont,  ils sont  néantisés.

.

Et cela continue en toute impunité puisque l’épiscopat laisse faire…

.

Articles récents

Pour vous abonner à nos news.
Inscrivez votre adresse E-mail ci-dessous.