Justice et Vérité pour les familles

.

Combien de victimes nous ont dit qu’elles craignaient de témoigner pour ne pas faire scandale et porter tort à l’Église ! Combien de parents, encore aujourd’hui, se taisent pour les mêmes raisons, alors que leurs enfants sont complètement délabrés par des sessions psycho-spirituelles…

.

Un silence qui écrase les victimes et permet aux gourous du psycho-spirituel, voire aux bourreaux en ce qui concerne la pédophilie, de continuer en toute impunité.

.

Cela défie la raison, alors comment est-ce possible ? Tout simplement parce que les victimes sont de bons catholiques qui ont toujours eu beaucoup de respect pour la hiérarchie et lui restent obéissants. Elles sont habitués à faire confiance … On leur donne d’ailleurs un « argument » de force en leur citant la parole d’évangile :

Luc chapitre 17 verset 1 «  Jésus dit à ses disciples : il est impossible qu’il n’arrive pas des scandales ; mais malheur à celui par qui ils arrivent ! »

.

Parole utilisée et dévoyée pour non seulement leur faire porter  la responsabilité d’un scandale, mais aussi pour  traiter en brebis galeuses les victimes qui  osent parler.

Concrètement le mal reste acceptable, ce qui ne l’est pas, c’est qu’il se sache.

.

Nous proposons à ces pharisiens un autre passage de l’Évangile qui, entre bien d’autres, les concerne et les accable :

Matthieu chapitre 17 versets 5-6 « (… Et quiconque reçoit en mon nom un petit enfant comme celui-ci, me reçoit moi-même. Mais si quelqu’un scandalisait un de ces petits qui croient en moi, il vaudrait mieux pour lui qu’on suspendît à son cou une meule de moulin, et qu’on la jetât au fond de la mer. »

.

La parole de Jésus se suffit, nous ne nous permettrons pas de la commenter.

.

Selon la définition du mot « scandale » dans le dictionnaire :

http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/scandale/71298

Effet fâcheux, indignation produits dans l’opinion publique par un fait, un acte estimé contraire à la morale, aux usages : Agir sans craindre le scandale.

Grave affaire malhonnête, honteuse, qui a un grand retentissement dans le public

Fait qui heurte la conscience, le bon sens, la morale, suscite l’émotion, la révolte 

Parole ou acte répréhensibles qui sont pour le prochain une occasion de péché ou de dommage spirituel.

 

.

Qui est responsable du scandale : le gourou, le bourreau ou sa victime ?

.

Ceux qui commettent le mal ou ceux qui le subissent ?

.