Justice et Vérité pour les familles

.

Il ne suffit pas d’utiliser la phrase tronquée de l’évangile de St Matthieu  « tu quitteras ton père et ta mère » pour couper les liens entre un jeune et ses parents.

.

Voir sur le site :

TU QUITTERAS TON PÈRE ET TA MÈRE

.

Il faut aussi « achever » les parents. Pour cela, la religiosité psycho-spirituelle dévoie  le 4ème commandement, bien encombrant pour les gourous. Pour seul exemple entre autres, en page 207 du livre d’Anne Merlo, « Maman, lâche-moi car je vais vers le Père » Editions première partie, 2011, voici ce passage d’une haine ahurissante contre le lien parental, au sujet de la façon d’honorer les parents :

« Nous pourrons les honorer  vraiment en acceptant qu’ils souffrent mais qu’il s’agit de leurs souffrances, de leurs choix de vie sans que nous ayons besoin de les faire nôtres. Nous pourrons les assister de nos biens dans leurs besoins les plus élémentaires, et même les assister dans leur mort à condition que ce soit un choix libre de notre part. Ce n’est pas honorer nos parents que de répondre à leurs chantages affectifs, ni d’obéir aux lois familiales tacites ou non qu’ils ont mises en place. Nous devons acquérir cette liberté de ne nous occuper d’eux que si nous l’avons décidé joyeusement, et sans répondre à ce qu’ils exigent, faisant pression sur nous au moyen de la culpabilité ».

.

Non, on n’a pas le choix d’assister ou pas ses parents, on a le devoir moral de s’en occuper dans leur vieillesse, qu’on soit chrétien ou non d’ailleurs. Les parents n’ont pas mis en place des lois familiales, elles existent dans toutes les sociétés et le lien parent-enfant est à la base de toute société, qu’elle soit laïque ou religieuse !

.

Dans ce texte, les parents ont le mauvais rôle, sont accusés de faire du chantage affectif, etc. En fait, l’auteur veut nous faire croire que s’occuper de sa famille est le fruit d’une décision totalement libre, alors que c’est aussi un devoir moral. Cette fausse doctrine se traduit dans les faits : éclatement des familles, refus d’assistance à ses propres parents, et comme des témoignages le montrent,  rejet du frère ou de la sœur qui s’en occupe.

.

Que dit le Catéchisme de l’Eglise catholique ?

.

« Le quatrième commandement »

« Honore ton père et ta mère afin d’avoir longue vie sur la terre que le Seigneur ton Dieu te donne (Ex 20, 12). »

« Il leur était soumis (Lc 2, 51). »

Le Seigneur Jésus a lui-même rappelé la force de ce  » commandement de Dieu  » (Mc 7, 8 -13).

L’Apôtre enseigne :

 » Enfants, obéissez à vos parents, dans le Seigneur : cela est juste. ‘Honore ton père et ta mère’, tel est le premier commandement  auquel soit attaché une promesse : ‘pour que tu t’en trouves bien et jouisses d’une longue vie sur la terre’  » (Ep 6, 13 ; cf. Dt 5, 16).

.

2197 Le quatrième commandement ouvre la seconde table.

Il indique l’ordre de la charité. Dieu a voulu qu’après Lui, nous honorions nos parents à qui nous devons la vie et qui nous ont transmis la connaissance de Dieu. Nous sommes tenus d’honorer et de respecter tous ceux que Dieu, pour notre bien, a revêtus de son autorité.

.

2198 Ce précepte s’exprime sous la forme positive de devoirs à accomplir.

Il annonce les commandements suivants qui concernent un respect particulier de la vie, du mariage, des biens terrestres, de la parole. Il constitue l’un des fondements de la doctrine sociale de l’Église.

.

2199 Le quatrième commandement s’adresse expressément aux enfants dans leurs relations avec leurs père et mère, parce que cette relation est la plus universelle.

Il concerne également les rapports de parenté avec les membres du groupe familial.

Il demande de rendre honneur, affection et reconnaissance aux aïeux et aux ancêtres. Il s’étend enfin aux devoirs des élèves à l’égard du maître, des employés à l’égard des employeurs, des subordonnés à l’égard de leurs chefs, des citoyens à l’égard de leur patrie, de ceux qui l’administrent ou la gouvernent.

.

Ce commandement implique et sous-entend les devoirs des parents, tuteurs, maîtres, chefs, magistrats, gouvernants, de tous ceux qui exercent une autorité sur autrui ou sur une communauté de personnes.

.

2200 L’observation du quatrième commandement comporte sa récompense :

 » Honore ton père et ta mère afin d’avoir longue vie sur la terre que le Seigneur ton Dieu te donne  » (Ex 20, 12 ; Dt 5, 16). Le respect de ce commandement procure avec les fruits spirituels, des fruits temporels de paix et de prospérité. Au contraire, l’inobservance de ce commandement entraîne de grands dommages pour les communautés et pour les personnes humaines. »

 .

On constate que la doctrine psycho-spirituelle n’a rien à voir avec la doctrine catholique. Quand de plus on lit ce que précise le catéchisme de l’Eglise précise en conclusion :

« (…)  l’inobservance de ce commandement entraîne de grands dommages pour les communautés et pour les personnes humaines. »

.

Il est donc scandaleux que Rome ferme les yeux sur pareilles déviances,

ce qui laisse en suspend la question sur la véritable raison de ce silence.

.