Justice et Vérité pour les familles

 

Le viol psychique est un lavage de cerveau d’une extrême violence. Plus la famille est unie, plus la violence est forte. On ne brise pas des liens aussi forts que des liens familiaux sans détruire irrémédiablement les personnes qui les subissent.

 

Ce schéma très simple démontre le processus pervers d’une des pires manipulations mentales qui soit : la manipulation psycho spirituelle. Pour plus d’informations nous vous renvoyons en bas de page vers des documents plus complets sur notre site.

 

 

1) Le manipulateur est un pervers dont la première arme est la séduction. Il sévit dans des lieux d’Eglise, est reconnu par l’épiscopat, ce qui met le jeune en confiance et  sa vigilance en veille. Il approchera un jeune en  l’écoutant avec une fausse  empathie, en le valorisant « tu as beaucoup de valeur aux yeux de Dieu…Tu dois sentir et faire ce que tu décides… etc »   : pour connaître la faille qui sera sa porte d’entrée.

 

2) Le viol par effraction du vécu du jeune

Le jeune va lui livrer sa vie en confiance, et parler de sa foi, le manipulateur étant investit d’un « charisme » au nom de Dieu. Il s’emparera du domaine spirituel par ce que l’on nomme un abus spirituel pour pénétrer le for interne, c’est-à-dire ce qui relève exclusivement de la conscience et du vécu de chacun.

 

3) Le viol du vécu familial : Le jeune parlera volontiers de sa famille. Le gourou en orientant de plus en plus les questions, en interprétant les réponses avec « douceur », en avançant pas à pas…: «  vois, là, il se pourrait que tu n’aies pas tout vu ?… Oui mais es-tu sûr de ce que tu dis ? …Crois-tu vraiment que ça s’est passé comme ça ?… etc. ».  Le gourou pénètre par effraction dans l’intimité de l’histoire familiale qu’il se soumet.

 

4) Viol de l’autorité parentale : En passant outre le périmètre familial en catimini, jusqu’à s’infiltrer dans l’intimité familiale dont l’autorité parentale est la gardienne, le gourou remettra habilement en cause cette autorité jusqu’à s’en emparer  « Tes parents ne peuvent pas comprendre ton idéal…Ils ont des projets pour toi…Ils doivent te respecter… C’est à toi seul de décider…etc. »

 

5) Viol et destruction des liens familiaux : le gourou va passer les liens familiaux et le vécu du jeune qui l’a structuré, au tamis de ses techniques psycho-sectaires. En coupant le jeune de son milieu naturel, il l’isole et se le soumet 

 

6) Viol spirituel : dévoiement de la foi Le gourou devenu « l’accompagnateur spirituel », maître du for interne, va dévoyer la foi catholique qui sera le vecteur de la manipulation mentale. Pour cela, le péché transformé en manque d’amour subi des parents, devient  une « blessure » dont il  faut guérir en coupant les liens avec eux.

 

7) Viol psychique : lavage de cerveau Le jeune sous cette emprise « spirituelle », emprisonné dans l’obligation de « guérir » de ses « blessures » pour rentrer au ciel, va subir  un  travail de déstructuration-reprogrammation par de faux souvenirs induits qui grilleront sa mémoire et remplaceront son vécu par l’histoire suggérée par le gourou.

 

8) Viol de sa conscience : A ce stade, la culpabilité et la responsabilité ont sombré. Une personne qui n’est ni coupable ni responsable de ses actes, n’est pas libre : sa liberté a été remise au gourou qui l’instrumentalise contre ses parents. Ceux-ci subiront des actes de cruauté morale et mentale de leur enfant devenu à leur égard un bourreau. 

 

 

Psychospirituel et faux souvenirs induits 

La personne manipulée et ses proches

La jouissance du gourou